L’éclairage nocturne perturbe la faune et la flore

PUBLIÉ LE 07/10/2016 À 07:20

Article entière
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-eclairage-nocturne

Samedi 8 octobre 2016 se déroulera la 8e édition du « Jour de la Nuit ». Des manifestations sont organisées dans toute la France pour sensibiliser aux dangers de la pollution lumineuse pour la biodiversité.

L’éclairage nocturne dans les villes perturbe les animaux. Il ne fait plus vraiment nuit dans les zones habitées. On baigne dans une sorte de crépuscule permanent qui, par exemple, déroute les oiseaux migrateurs. Habitués à suivre les étoiles pour se déplacer, ils les confondent avec les lumières artificielles. Ils dévient ainsi de leur chemin. Certains se tuent en se cognant dans les tours éclairées. Chez d’autres espèces, c’est l’horloge biologique qui est perturbée. On sait que le rouge-gorge, en l’absence d’une véritable nuit, se met à chanter beaucoup plus tôt. Chez les arbres, c’est leur cycle végétatif qui est perturbé. S’ils vivent près de lampadaires allumés toute la nuit, leurs bourgeons n’éclosent pas à la bonne période.

Pourtant, il n’est pas très compliqué de réduire l’éclairage nocturne. L’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes conseille d’ailleurs les collectivités. Certaines solutions sont simples à mettre en oeuvre : éteindre tout ou partie de l’éclairage public à partir d’une certaine heure, espacer les lampadaires, voire en désinstaller certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *